Conférence de presse de rentrée de l'Enseignement catholique : cap sur la Prospective !

Les trois directeurs diocésains de la province Lille-Arras-Cambrai ont tenu une conférence de presse de rentrée vendredi 15 septembre à Lille. Au menu : chiffres, projets à court terme et surtout regard sur ce que sera l'école catholique en 2030.

L'académie de Lille, ce sont trois diocèses - Lille, Arras et Cambrai - qui pèsent lourd sur l'échiquier national : 345 écoles (soit 62 098 élèves), 111 collèges (69 541 élèves), 67 lycées (44 962 élèves et étudiants), 34 UFA (Unités de formation par apprentissage, soit 4 262 apprentis), et 13 lycées agricoles (4 857 élèves). Ce qui en fait la troisième académie de France, comme l'a rappelé Hubert Antoine face aux médias lors de la conférence de presse de rentrée organisée vendredi 15 septembre à Lille, en présence de son adjoint Thierry Platteau et du délégué général académique Eric Dufour. 

Le secrétaire général de l'Enseignement catholique a également rappelé les enjeux prioritaires dans l'académie - l'accueil de tous et la formation intégrale de la personne -, et les projets de redéploiement de l'Institution, qui a enclenché, depuis un an, des études sur les effectifs pour adapter l'offre aux évolutions démographiques et aux spécificités de chaque secteur. Autres axes de travail : la mutualisation des ressources et la mise en réseau des établissements scolaires.

Quels projets dans chaque territoire ? 

A Lille, plus spécifiquement, six chantiers stratégiques ont d'ores et déjà été ouverts : le recrutement et la formation d'enseignants ; la formation au projet éducatif chrétien ; le développement d'un observatoire OGEC (Organisme de gestion de l'Enseignement catholique) ; le développement des réseaux et maillages ; une politique de l'école inclusive ; un dispositif de la bientraitance. 

A Arras, le directeur diocésain François Holland annonce dix axes de travail : l'innovation pédagogique dans les établissements ; l'accompagnement des personnels délégués auxiliaires du premier degré ; la formation au projet éducatif chrétien ; le lancement d'une association de solidarité inter-établissements ; la création d'un lycée général et technologique à Montreuil-sur-Mer ; une sensibilisation à l'orientation ; la consolidation des structures d'enseignement spécialisé ; un programme de protection des publics fragiles ; une sensibilisation au phénomène du harcèlement ; et une nouvelle politique du sport à l'école. 

Dans le diocèse de Cambrai, ce sont 30 700 élèves qui sont inscrits dans nos 93 établissements : 55 écoles, 19 collèges et 19 lycées - dont 2 agricoles, répartis sur les quatre bassins administratifs (Sambre-Avesnois, Cambrésis, Douaisis, Valenciennois). Après avoir fait le point sur les nombreux chantiers immobiliers en cours à Fourmies, Le Quesnoy, Cambrai (futur bâtiment à l'école Saint-Roch) ou à venir (Marchiennes), le directeur diocésain Christophe Georges a évoqué les six observatoires lancés en 2022 pour inventer l'école catholique de demain : la pastorale pour affermir notre projet, mieux le faire connaître et le faire vivre ; l'économie pour renouveler notre modèle et la gouvernance de nos établissements ; la communication, pour mieux expliquer notre projet éducatif, en interne et à l'externe ; la pédagogie (innovante et universelle) ; la veille territoriale pour répondre au mieux aux besoins du territoire ; et donc l'immobilier, processus déjà bien enclenché. Autant de défis à relever à la lumière de l'Evangile. 

Article publié par Service communication • Publié le Mardi 19 septembre 2023 • 791 visites

keyboard_arrow_up