A Dampierre Valenciennes, une filière robotique ouvre en septembre

Le lycée valenciennois proposera à la rentrée une nouvelle formation de chef de projet en automatismes. Douze places sont disponibles pour suivre ce cursus qui proposera de nombreux débouchés dans un secteur en plein essor.

Au moment où l’on parle d’installations et de projets d’implantations d’usines de batteries, notamment dans la région, l’ouverture tombe à pic. En septembre, à Dampierre, des élèves pourront se former à la robotique, avec une nouvelle formation bac + 3 intitulée « Chef de projet en automatismes ». « Elle s’inscrit parfaitement dans cette réindustrialisation des Hauts-de-France encouragée par le président de Région Xavier Bertrand », confirme Jean-Patrick Bielawski, directeur de formation.

« C’est l’avenir tout simplement, avec ces nouvelles Gigafactories », résume Laurent Vallet, chef d’établissement à Dampierre. Une formation d’une année avec un prérequis bac + 2, qui se déclinera en plusieurs temps : une partie en entreprise avec un maître d’apprentissage, une autre dans l’établissement (525 heures sur l’année) et une dernière en alternance (une semaine au lycée et trois en entreprise).

« On accompagne les jeunes pour trouver l’entreprise et pour élaborer ou améliorer leur CV », précise Emmanuel David, directeur de l’UFA (Unité de formation par apprentissage), qui organise actuellement des sessions de recrutement dans l’établissement.

Et les débouchés dans tout ça ? Nombreux, répondent les formateurs. On citera les métiers de développeur dans la robotique, dans l’informatique industrielle, la conception mécanique (chaînes et transmissions), « toutes les réalisations des interfaces entre l’homme et la machine », résume Jean-Patrick Bielawski. Avec toutes les conséquences que la robotique peut avoir sur le coût des énergies.

D’autres filières à développer

L’établissement misera également à la rentrée sur une formation en apprentissage de constructeur bois ouverte en 2022. Une formation de deux ans en CAP et autant en bac pour celles et ceux qui veulent poursuivre. Là aussi, des débouches annoncés dans les entreprises de bâtiment, dans des sociétés spécialisées dans la charpente ou l’ossature bois.

Le principe : une semaine au lycée et deux en entreprise. C’est ouvert aux élèves sorties de 3e.

D’autres propositions également dans une filière historique à Dampierre : la restauration, au moment où le projet de réalisation d’un nouveau bâtiment avance à grands pas. Trois filières au menu : production service en restauration, commercialisation service en café-hôtellerie-restauration hébergement et service et bac pro cuisine.

Samuel Petit

Article publié par Service communication • Publié le Mardi 06 juin 2023 - 11h50 • 498 visites

keyboard_arrow_up