L'envoi en mission des nouveaux chefs d'établissement

D’Anor à Flines-Lez-Raches, en passant par Etroeungt et Avesnes sur Helpe, Maubeuge, Sebourg, Valenciennes, Denain, St Amand Les Eaux, Cambrai, l’Enseignement catholique se renouvelle en la personne de ces nouveaux chefs d’établissement nommés à la rentrée.

Au-delà d’une nomination, c’est un envoi en mission, rappelle M. Georges, directeur diocésain, en citant le statut de l’Enseignement catholique. La remise de leur lettre de mission le samedi 23 octobre 2021 dans la chapelle de l’archevêché en est le signe.

Pour chacune et chacun, la lettre précise les objectifs spécifiques au regard des réalités qui sont celles de l’établissement et des défis à relever, tout en s’appuyant sur les orientations plus larges du CODIEC et de l’Enseignement catholique national. Pour atteindre ces objectifs, chaque chef d’établissement sait pouvoir compter localement sur un réseau d’établissement mais aussi plus largement sur les services de la Direction diocésaine (DDEC).

Annonce de la foi, accompagnement de la vie chrétienne

Faire vivre le projet de l’Enseignement catholique c’est mettre en œuvre une proposition éducative spécifique et ainsi contribuer au service d’éducation rendu à la Nation. Plus qu’une idéologie, rappelle Monseigneur Dollmann, c’est créer pour la communauté scolaire une atmosphère animée d'un esprit évangélique de liberté et de charité en s’appuyant sur le Christ, fondement du projet éducatif de l’école catholique. C’est, dans tous les champs d’action qui sont ceux d’un chef d’établissement, discerner et faire des choix en s’appuyant sur l’enseignement social de l’Eglise.

L’annonce de la foi, le souci d’accompagner la vie chrétienne, font partie des objectifs fixés à ces nouveaux chefs d’établissement. Monseigneur leur a rappelé le soutien qu’ils pouvaient trouver auprès des prêtres de leur doyenné comme, dans une logique de réseau, auprès des services et mouvements d’Eglise.

Enfin, en écho à l’actualité du moment, Monseigneur Dollmann a rappelé l’importance de développer l’Education affective relationnelle et sexuelle (EARS) en établissement, et s'est réjoui des liens déjà établis avec la pastorale des familles du diocèse pour porter ensemble cette question.

Merci à Sandrine Broutin pour l’école Ste Anne de Sebourg, à Linda Caufriez pour le collège Ste Marie de Valenciennes, à Florence Margerin pour l’école St François de Cambrai, à Céline Raeckelboom pour les écoles St Joseph d’Etroeungt et Ste Jeanne d’Arc d’Avesnes, à Nathalie Sclavons pour l’école St Joseph d’Anor, à Caroline Vignais pour l’école St Michel de Flines-Lez-Raches et à Marie-Odile Wallet pour l’école Notre-Dame de Grâce de Maubeuge.

Merci à Jean-Christophe Balique pour le lycée Jean-Paul II de Denain, à Gérald Taverne pour le collège et le lycée Notre-Dame des Anges de St Amand et à Samuel Quéant pour le lycée Notre-Dame de Valenciennes.

Merci de vous être rendus disponibles à l’appel de cette mission auprès d’une communauté éducative.

Comité diocésain de l'Enseignement catholique

Article publié par Service communication • Publié le Lundi 08 novembre 2021 • 1408 visites

keyboard_arrow_up